La Rue asbl

Le 8 mars, les femmes se battent pour le droit au logement

Le 8 mars, les femmes se battent pour le droit au logement

Mesdames, Messieurs,


Suivez le film « JEU DE LOI » produit par les habitants membres des groupes SASUDU et CHANGE ANNEESSENS encadrés respectivement par l’asbl LA RUE et BUURTWINKEL vzw ; film réalisé dans le cadre des “Ateliers urbains du CENTRE VIDÉO DE BRUXELLES (CVB)”.
A l’occasion de la Journée du 8 mars, SASUDU – “groupe d’action citoyenne actif à Molenbeek” et CHANGE ANNEESSENS – “groupe d’action citoyenne dans le quartier ANNEESSENS”, tous deux agissant pour le droit au logement et majoritairement composés des femmes, soutiennent les luttes féministes dans leurs revendications du 8 mars 2021 concernant les droits de femmes au logement et contre les inégalités d’accès au logement que subisent les femmes.

Le film sera diffusé en direct sur les réseaux sociaux


Le 28 mars nous serons tous mobilisés pour une journée nationale d’actions en matière du droit au logement. Le Collecti.e.f 8 mars et Action Logement Bruxelles se sont associés pour mettre en lien les luttes féministes et les luttes pour le droit au logement. 8 mars – 28 mars, même combat !


Certes, comme on peut le lire dans la carte blanche publiée dans le Vif , « Il est difficile de Il est difficile d’accéder à un logement décent pour une majorité de la population mais pour les femmes, c’est pire ». Cliquez sur ce lien pour lire la carte blanche :
https://www.levif.be/…/les…/article-opinion-1393213.html


Le film « JEU DE LOI » est fondé sur des témoignages de situations de mal logement réellement vécues. Il permet par ailleurs de se rendre compte de la manière dont est perçue, par les candidats, la longue attente du logement social. La carence des logements est telle que le cumul de points ne détermine pas nécessairement l’attribution. Ainsi, il est résumé sur le flyer promotionnel et le jacket de la vidéo, « Et si le fait de se loger n’était qu’un immense plateau de jeu ? Et si l’objectif – avoir accès à un logement décent – n’était conditionné que par la chance, le hasard, la patience ? Drôle de société qui invite les plus démunis à jouer à ce injuste JEU DE LOI…»

Laisser un commentaire

Fermer le menu